24 avril 2016 journée nationale de la Déportation : « Les oubliés de l’Histoire »

 

24 avril 2016 journée nationale de la Déportation à Gurs
24 avril 2016 journée nationale de la Déportation à Gurs

Depuis des années lors de toutes les cérémonies officielles  au camp de Gurs le cortège officiel faisait une halte et une minute de silence devant le monument dédié aux Républicains Espagnols et Brigadistes Internationaux au cimetière du camp de Gurs.

L’année dernière lors de la journée nationale de la Déportation était inauguré  le  monument rénové en présence des autorités de l’Etat et du Consul Général d’Espagne.

À la suite de la prise de parole et de la minute de silence, une personne de l’assistance a scandé haut et fort « Viva la Républica, Viva la tercera ». Cette intervention spontanée semble avoir porté ombrage aux autorités préfectorales.

De ce fait, cette année, et pour toutes les cérémonies officielles au camp de Gurs, ont été supprimés du protocole établi par la Préfecture la halte au monument et l’hommage rendu et dû aux Républicains Espagnols et Brigadistes Internationaux.

Ce 24 avril 2016, journée nationale de la Déportation, à l’initiative de Terres de Mémoires et de Luttes, nous avons voulu réagir à ce changement du protocole.

Les Républicains Espagnols ont joué un grand rôle dans l’Histoire de la France durant la période de la seconde guerre mondiale, ils sont les oubliés de cette Histoire c’est pourquoi nous avons tenu à « compléter» cette cérémonie. Beaucoup de Républicains Espagnols qui ont servi dans les Groupements de Travailleurs Étrangers et/ou dans la Résistance ont été déportés et se sont retrouvés en tant qu’apatrides (Franco ne les considérant plus comme Espagnols) avec le triangle bleu marqué d’un “S” pour Spanier dans les camps nazis comme Mauthausen, Buchenwald, Ravensbrück . Beaucoup d’entre eux y périrent.

En leur Mémoire  nous avons proposé  le port d’un autocollant représentant ce triangle bleu. La plupart des présents l’ont fièrement arboré.

S pour Spanier

À la fin de la cérémonie officielle, encore plus courte que d’habitude, nous avons invité les personnes de l’assistance qui le souhaitaient à nous suivre devant le monument des aux Républicains Espagnols et Brigadistes Internationaux. La très grande majorité nous a suivi, membres des diverses associations mémorielles, élus et amis.

24 avril 2016 journée nationale de la Déportation à Gurs
24 avril 2016 journée nationale de la Déportation à Gurs

Nous avons eu le bonheur de compter parmi nous un presque centenaire ex-interné du camp de Gurs et ancien esclave du franquisme Luis Ortiz Alfau venu de Bilbao. Notre ami Josu Chueca, universitaire à Donostia ( Saint –Sébastien) et auteur de « Gurs el campo vasco » a lui aussi répondu à notre appel.

Luis Ortiz Alfau et Josu Chueca
Luis Ortiz Alfau et Josu Chueca
Luis Ortiz Alfau 100 ans ancien interné à Gurs

Ce fut un grand moment d’émotion et de partage des valeurs Républicaines «  de ambos lados ».

Nous souhaitons que cet hommage aux « oubliés de l’Histoire » soit rétabli dans le déroulement  officiel des cérémonies à venir.

Les  journaux régionaux ont  bien relaté cette action.

Mylène Lacoste et Raymond Villalba

Pour Terres de Mémoires et de Luttes.

 

Une réflexion sur “ 24 avril 2016 journée nationale de la Déportation : « Les oubliés de l’Histoire » ”

  1. Bravo à T.M.L. pour ce site réussi, outil ô combien indispensable à la communication…!

    Au-delà de la symbolique page d’accueil, l’article : 24 avril 2016 : « Les oubliés de l’histoire » inaugure le site et présente la commémoration de cette journée au Camp de Gurs, dont certains ont voulu évincer la mémoire républicaine espagnole. Démarche malencontreuse des institutions, puisque la riposte fut originale, vive, constructive et que notre détermination fut suivie par la majorité des participants, comme en témoigne la photographie insérée dans l’article.
    Le port du triangle bleu à l’initiale S, fut une émouvante initiative de nos camarades et amis de TML que nous remercions.
    Fraternel salut républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *